Jeanne_d_Arc_-_Agenouillee_pres_de_son_cheval_-_Forgeron_Tours_Epee_-_Medaille_n_6 1412 . Jeanne d'Arc . 1431.
Avers : Jeanne en armure est agenouillée près de son cheval. Elle est tournée vers la gauche et tient son étendard contre sa poitrine sur ses bras croisés. Devant elle, son épée et derrière elle son écusson.
Revers : En bronze uni.
Graveur : Victor Peter.
Diamètre : 50 mm.
Bronze.
1918
Jeanne d'Arc.

Jean Chartier, dans Journal du siège et Chronique de la Pucelle, mentionne l'épée et les circonstances de son acquisition par Jeanne d'Arc : Le roi voulu lui donner une épée, elle demanda celle de Sainte Catherine de Fierbois, "on lui demanda si elle l'avoit oncques veue, et elle dit que non"........ Un forgeron fut envoyé depuis Tours et découvrit l'épée parmi plusieurs ex-voto déposés là, apparemment dans un cofre derrière l'autel. ( A partir de 1415 et de la bataille d'Azincourt, des hommes d'armes vinrent déposer tout ou partie de leur armement en remerciement de la protection de Sainte Catherine). C'est parmi ces armes que fut prise l'épée demandée par Jeanne. Jeanne brisa cette épée sur le dos d'une prostituée, à Saint-Denis selon le duc d'Alençon, vraisemblablement après la tentative manquée contre Paris.Il semble qu'elle ait pris l'habitude de frapper avec cette épée sur le dos des filles de joie qu'elle rencontrait, de tels incidents étant précédemment mentionnées à Auxerre par le chroniqueur Jean Chartier et par son page Louis de Coutes pour l'étape de Château-Thierry. Charles VII se montra très mécontent du bris de l'épée. Celle-ci avait en effet pris des allures d'arme magique parmi les compagnons de Jeanne, et sa destruction passa pour un mauvais présage. On n'a aucun indice de ce qu'en sont devenus les morceaux. -Olivier Bouzy,"Jeanne d'Arc, Mythes et Réalités", Atelier de l'Archer- page 73 et 74. Il ne faut pas confondre l'épée réelle et l'épée "virtuelle" qui se trouve décrite dans les armoiries de la famille d'Arc. Dans le blason de Jeanne, l'épée est représentée avec cinq fleurs de lys alors que les textes concernant l'épée de Fierbois ne mentionnent que cinq croix.

(source texte : Musée Jeanne d'Arc de Rouen)

http://www.medailles-jeannedarc.fr