200 euros d'Orléans jeanne d'arc200 euros d'Orléans jeanne d'arc face

200 euros d'Orléans or
Quantité : 70.
Diamètre : 21mm
Epaisseur : 1 mm.
Création, dessin et gravure : Claude Cardot, Meilleur Ouvrier de France.
Frappe : Monnaie de Paris.
Editeur : Le Presbytère.
Emis par l'Association Française des Sclérosés en Plaques.
17 Mars au 12 Avril 1998.

Jeanne d'Arc (1412-1431)
Elle délivra Orléans du siège des Anglais les 7 et 8 mai 1429, ouvrant ainsi la route vers Reims où eut lieu le sacre de Charles VII. Elle fut jugée et condamnée pour hérésie en 1431 et brûlée à Rouen, place du vieux marché.La ville a été ceinturée de bastilles par les Anglais. C'est contre ces bastilles que Jeanne va diriger ses attaques. Après plusieurs sorties à la tête de ses troupes, elle oblige l'ennemi à s'enfermer dans ces bastilles. Les assiégeants deviennent, à leur tour, assiégés ! Le reste n'est plus qu'une question d'heures. L'attaque de la dernière bastille, le fort des Tourelles, commence le samedi 7 mai, au petit matin.La Pucelle paye de sa personne en montant elle-même à l'assaut des murs. Elle est blessée d'une flèche à l'épaule. Quand le soir tombe, les assaillants français sont épuisés et le bâtard d'Orléans s'apprête à donner le signal de la retraite. Jeanne, qui s'est retirée à l'écart pour se reposer voit cela. Elle agite sa bannière, donnant le signal d'un ultime assaut. Le capitaine anglais Glasdale, qui commande la bastille, tombe des murailles et se noie dans le fleuve. La bastille est prise. Les liaisons sont rétablies entre Orléans et le sud de la Loire.

http://www.medailles-jeannedarc.fr