Médaille Jeanne d'Arc - Eglise Jeanne d'Arc - Gilioli - Médaille n°141

Jeanne_d__Arc_moderne_aversJeanne_d__Arc_moderne_revers_gilioli Avers : Jeanne d'Arc.
Revers : Les Tourelles.
Graveur : Gilioli.
Diamètre : 80 mm.
500 exemplaires.
Bronze

Jeanne d'Arc
Selon Colette Beaune, «on sait que Jeanne d'Arc mesurait 1,60m et était brune.» Sa taille est connue grâce à un devis de tailleur d’Orléans datant du mois de juin 1429. Quant à la couleur de sa chevelure, elle est connue par un cheveu noir retrouvé dans une lettre dont on relate l’existence jusqu’au XIXe siècle. Elle était sportive et savait tenir sur un cheval. Pour ce qui est du port de l'habit d'homme, «au départ c'était pour voyager. Puis elle a dit qu'elle ne le quitterait pas tant qu'elle n'aurait pas réalisé sa mission. Il ne faut pas oublier que c'est un moyen de se distinguer pour une prophétesse.» D'emblée, elle n'apparaît pas comme une grande stratège. Il faut replacer cela dans un contexte où la supériorité ne se faisait pas seulement par les armes «mais par le moral des troupes, c'est là où intervient Jeanne d'Arc.» D'une nature solide, elle sera blessée deux ou trois fois. «Elle semble avoir aussi un dégoût de la nourriture à la limite de l'anorexie et avoir une activité physique intense.» Question intellect, «elle ne savait pas manier les concepts par contre elle avait une très grande mémoire.»

http://www.medailles-jeannedarc.fr

Jeanne d'Arc - Les Tourelles - Orléans - Médaille n°140

Jeanne_d__Arc_les_tourelles_orleansJeanne_d__Arc_les_tourelles_orleans r Avers : Jeanne d'Arc devant le fort des Tourelles à Orléans.
Revers : Sainte Catherine, Saint Michel, Sainte Marguerite.
Diamètre : 90 mm.
500 exemplaires.
Bronze Florentin.

Jeanne d'Arc
«La naissance de Jeanne d’Arc est ce que l’on connaît le moins bien. Elle apparaît à Chinon à 18 ans. Ce n’est pas étonnant car les naissances de filles chez les paysans n’étaient pas inscrites dans des registres. On reconstitue sa date de naissance autour de janvier 1411 ou 1412 avec le procès», précise Colette Beaune. Ce manque de précision est un problème important mais écarte l’hypothèse qu’elle serait la fille d’Isabeau de Bavière. «Il aurait fallu qu’elle soit née en 1407. La vie à la cour était publique, tout le monde sait quand la reine a des rapports sexuels. » Impossible de cacher une grossesse. Mais Jeanne n’est pas une pauvre non plus. Elle est «une enfant riche dans son village, l’équivalent de la fille du maire.» C’est une fille, il est normal qu’elle ne sache pas lire. «D’autant plus qu’elle était Armagnac et que l’école la plus proche était en Bourgogne.» Jeanne avait dans sa famille, un moine cistercien. «Elle avait une culture religieuse et était capable de citer Saint- Louis et Charlemagne.»

http://www.medailles-jeannedarc.fr

Jeanne d'Arc - Clou d'Orléans - Aurelianis - Cenabum - Dominique Bollée - Médaille n°139

Clou_d__Orleans Clou d'Orléans
Graveur : Yann Hervis
Diamètre : 12 cm bombé
Bronze

Le Clou d'Orléans constitue l'emblème du coeur de la Ville.
La silhouette d'une Jeanne d'Arc au galop, brandissant sa bannière à deux pointes synthétise le dynamisme de la Cité Johannique.
La graphie des trois noms de la ville : " Aurelianis - cenabum - Orléans" rappelle trois épisodes de la vie d'Orléans et de l'histoire nationale.
Sans oublier la Loire, présente dans la longue bannière de Jeanne flottant au vent.
Mille exemplaires ont été produits aux fonderies Dominique Bollée.
Dominique Bollée représente la 8ème génération et il exerce dans les mêmes locaux le métier de Maître Saintier. Cette industrie peu répandue est fort peu connue. Elle a pourtant produit des chefs-d'œuvre et son origine se perd dans la nuit des temps.Dominique Bollée vous dira qu'il n'existe pas de plus beau métier... celui de donner la voix à la matière.

http://www.medailles-jeannedarc.fr

Jeanne d'Arc - Que la pitié ne soit plus sur la Terre de France - Médaille n°138

medaille_jeanne_d__arc_sur_cheval__francemedal_joan_of_arc_horse_france Avers : Jeanne d'Arc sur son cheval. Que la pitié ne soit plus sur la Terre de France.
Revers : Les armes de Jeanne d'Arc. Domremy, Vaucouleurs, Chinon, Orléans, Reims, Paris, Compiègne, Rouen.
Diamètre : 59 mm
Bronze

Jeanne à Orléans 1429

Le 4 mars 1429 Sainte Catherine de Fierbois située sur le plateau de Sainte-Maure, une Lorraine née à Domrémy, accompagnée de six hommes d'armes se présentre au sire de Baudricourt capitaine de Vaucouleurs. Elle prétend que des voix lui ont ordonné de se porter au secours du dauphin. Avec son escorte prétée par Baudricourt Jeanne se rend à Chinon. Le 7 mars on lui demande le motif de sa venue, elle répète ce qu'elle avait dit la veille au sire de Baudricourt. Le 8 mars elle se rend au château où elle reconnaît le dauphin sans hésiter. Gentil dauphin je suis venue pour vous porter secours et vous faire couronner à Reims. Le 8 mai Jeanne délivre Orléans les Anglais lèvent le camp.

http://www.medailles-jeannedarc.fr

Jeanne d'Arc - Joan of Arc - United States Silver Corp. - 1974 - Silver Bar - Médaille n°137

Medaille_Jeanne_d__Arc_Joan_of_Arc_Silver 1979aMedaille_Jeanne_d__Arc_Joan_of_Arc_Silver 1979b

Joan of Arc
Silver Bar
1974
.999 fine silver bar
2'' x 1 1/8""
3000 exemplaires

Les charges
Port de vêtements d’homme, qui tombait sous le coup d’une interdiction canonique.
Tentative de suicide qui n’était en fait qu’une tentative d’évasion lorsqu’elle se jeta du haut d’une tour du château de Beaulieu-en-Vermandois.
Ses visions considérées comme une imposture et un signe de sorcellerie.
Refus de soumission à l’Église militante, et divers griefs mineurs.

http://www.medailles-jeannedarc.fr

Jeanne d'Arc - Patrona Galliae - A.J. Corbierre - Médaille n°136

sainte_jeanne_d__arc_1920
Médaille Uniface de Jeanne d'Arc.
Avers: Sainte Jehanne d'Arc - Patrona Galliae - 1412 - 1431 - 1920.
Graveur: A.J. Corbierre
Diamètre : 64 mm.
Bronze.

Reims :
La marche vers la ville du sacre commença à Gien, le 29 juin. La facilité de la chevauchée prouve à la fois la fragilité de la domination anglo-bourguignonne et la restauration de la confiance en la cause de Charles VII. Auxerre resta neutre; Troyes capitula; Châlons-sur-Marne ouvrit ses portes. Le samedi 16 juillet, le roi entrait à Reims et, le lendemain, recevait l'onction sainte des mains de l'archevêque Regnault de Chartres . La cérémonie, vu les circonstances, s'était déroulée dans la simplicité; la couronne, le sceptre, le globe, étaient à Saint Denis, entre les mains des Anglais; seuls, parmi les pairs, étaient présents les trois pairs spirituels. Mais le rite essentiel était accompli : le huitième sacrement , qui faisait les rois et les marquait du signe sacré du pouvoir légitime, avait été conféré à Charles VII. Aucune hésitation n'était plus possible entre le Valois authentiquement désigné par Dieu, et le Lancastre, imposé par les armes ennemies et la signature irresponsable d'un roi malade. Les jeux sont faits, car les Français ont trouvé ce qui leur manquait pour vaincre.

http://www.medailles-jeannedarc.fr

Jeanne d'Arc - Ducat or- 1962 - Médaille n°135

medaille_jeanne_d__arc_orMedaile_jeanne_d__arc_or_ducat_revers
Ducat de Jeanne d'Arc
Avers : Johanna 1412 - Gallia 1962.
Revers : Pro prosperitate mundi - Aureus Magnus - S DUCAT.
Diamètre : 15mm.
Or

Ducat :

Le ducat est une ancienne monnaie dont le nom vient de l'italien « ducato ». L'étymologie indique qu'il s'agit d'une monnaie à l'effigie d'un duc. Le plus souvent, on parle de ducat lorsqu'on évoque la monnaie d'or du doge de Venise - doge signifiant d'ailleurs duc en dialecte vénitien. Au départ, le ducat fut une pièce d'or frappée dès 1282 sur le modèle du florin florentin (it): 3,60 g dont 3,495 g de fin, pour 20 mm environ de diamètre. Les villes de Toscane reviennent ainsi à la monnaie d'or, qui n'avait pratiquement plus été frappée en Occident depuis le début du VIIIe siècle. En réalité, c'est Marseille qui, la première, avait demandé au roi de France l'autorisation de frapper l'or, à l'imitation des pièces arabes et byzantines. Louis VIII, probablement incertain sur les moyens de la gérer sur le long terme, ne donnera pas son aval à cette politique trop audacieuse. Les villes de la Toscane industrieuse et commerçante du Moyen Âge prennent le relais, Pise en 1252 puis Florence, l'année suivante. Cette même démarche est relativement tardive à Venise, probablement parce que grâce à son commerce extérieur, Venise ne manque pas de numéraire, ayant à disposition des instruments de paiement ayant cours au Moyen-Orient. La pièce florentine (le Florin), destinée au commerce au long cours, était si bien équilibrée et adaptée à sa fonction qu'elle fut imitée partout. En 1543 le ducat d'or vénitien changera de nom, mais pas de forme, quand l'Hôtel des monnaies la Zecca décidera la frappe d'une grosse pièce d'argent (23,4 g) bientôt appelée ducato ; à compter de cette même date, le ducat d'or prendra le nom de sequin (zecchino venant de Zecca). Vers 1750 le ducat valait, sur la place, 8 livres de 20 sous. Le sequin en valait 22, mais c'était en ducats d'argent que les comptes publics de la Sérénissime étaient tenus.

http://www.medailles-jeannedarc.fr

Jeanne d'Arc - Ecoute les voix Céleste - F. Rasumny - Médaille n°134

Medaille_jeanne_d__arc_ecoute_les_voix_celestes Médaille Uniface de Jeanne d'Arc.
Avers : Jeanne d'Arc en prière, vêtue comme une paysanne dans un champ.
A l'exergue : Jeanne écoute les voix célestes.
Graveur : F.Rasumny.
Bronze Argenté.
Source : iNumis.com

Le tribunal

Un tribunal ecclésiastique est constitué, par Pierre Cauchon, évêque de Beauvais, diocèse sur le territoire duquel Jeanne avait été prise ; son diocèse étant aux mains des Français. Cet universitaire parisien, devenu une créature des Anglais, était replié à Rouen. Depuis longtemps gagné aux Bourguignons, il était l’un des rédacteurs de l’ordonnance « progressiste » de 1413, dite ordonnance « cabochienne ». Il s’adjoignit, malgré les réticences de celui-ci, un dominicain, frère Jean le Maître, vicaire de l’inquisiteur de France à Rouen. Ce furent les deux seuls juges de Jeanne, entourés d’un certain nombre de conseillers et d’assesseurs à titre consultatif.

http://www.medailles-jeannedarc.fr

Jeanne d'Arc - Adolphe Rivet - Jehanne - Domrémy - Orléans - Reims - Rouen - Médaille n°133

Jeanne_d__Arc_Adolphe_Rivet

Portrait de Jeanne d'Arc en armure.
Graveur A. Rivet. Adolphe Rivet, médailliste et sculpteur périgourdin.
Diamètre: 113 mm.
200 g.
Médaille Bronze.
Jeanne d'Arc.

Roi d’Angleterre, rendez à la Pucelle, qui est ici envoyée par Dieu, les clefs de toutes les bonnes villes que vous avez prises en France, et vous, archers, compagnons de guerre, gentilshommes et autres, allez vous-en en votre pays.Si vous ne faites pas ainsi, je suis chef de guerre et en quelque lieu que j’atteindrai vos gens en France, je les ferai partir et s’ils ne veulent pas, je les ferai tous tuer.Je suis ici envoyée par Dieu pour vous bouter hors de toute la France dont seul le roi Charles VII est le vrai héritier.

D’après une lettre adressée par Jeanne d’Arc au roi d’Angleterre, 22 mars 1429.

http://www.medailles-jeannedarc.fr

Jeanne d'Arc -Gaston Doumergue - Ve centenaire de la délivrance d'Orléans - 1929 - Médaille n°131

Jeanne_d_arc_Fetes_commemoratives_de_cinquieme_centenaire_de_la_delivrance_d_Orleans_par_Jeanne_d_Arc_sous_la_presidence_de_Mr_Gaston_Doumergue_President_de_la_Republique_Francaise.12Jeanne_d_Arc_portrait_de_Jeanne_d_Arc__Orleans_1429_-_1929___aux_extremites_Jeanne_d_Arc_sur_son_cheval_avec_l_etandard__Jhesus_Maria 6

Plaquette commémorative du Ve centenaire de la délivrance d'Orléans.
Droit : Au centre, portrait de Jeanne d'Arc "Orléans 1429 - 1929", aux extrémités Jeanne d'Arc sur son cheval avec l'étandard "Jhesus Maria".
Revers : Au centre, " Fêtes commémoratives de cinquième centenaire de la délivrance d'Orléans par Jeanne d'Arc sous la présidence de Mr Gaston Doumergue Président de la République Française." , aux extrémités, les blasons de Jeanne d'Arc et de la Ville d'Orléans.
Création L.B.
Gaveur : Emile Monier - 1928.
Dimension : 144 mm x 72 mm.
Bronze.
Jeanne d'Arc.

Gaston Doumergue, né le 1er août 1863 à Aigues-Vives (Gard) et mort le 18 juin 1937 dans la même ville.
Sa carrière culmina avec son élection à la présidence de la République le 13 juin 1924 (mandat achevé le 13 juin 1931).

Né à Aigues-Vives dans le Gard en 1863, c’est comme Loubet et Fallières un fils de la terre. Celui que les Parisiens ont surnommé « le Gastounet » est l’archétype du radical méridional. Il apporte à la fonction présidentielle sa joviale rondeur, sa constante affabilité, une santé solide, un accent qui sent bon le Midi mais aussi une autorité indiscutée. Ce fils de vignerons du Gard de confession protestante commence sa carrière dans la magistrature coloniale en Indochine et en Algérie avant de se lancer en politique. Elu député de Nîmes à 30 ans, il est constamment réélu. Vice-Président de l’Assemblée Nationale, il devient un pilier des ministères à partir de 1902 et jusque pendant la guerre (Colonies, Commerce, Instruction publique, Affaires étrangères). Elu sénateur du Gard en 1910, il accède à la présidence du Sénat en 1923. Elu en 1924, à la surprise générale. Après l’échec du Cartel des Gauches en 1936, il fit appel à Raymond Poincaré, puis à Tardieu. Dix jours après son départ de l’Elysée, ce célibataire endurci se marie et se retire dans son domaine de Tournefeuille près de Toulouse. Rappelé au lendemain des émeutes du 6 février 1934, il prend la direction d’un ministère d’union nationale défait en novembre 1934. Il meurt à Tournefeuille en 1937.

http://www.medailles-jeannedarc.fr